Trucs & Astuces

Quand la peau s’exprime...

le 11/03/2021

Décryptage de nos états d’âme cutanés 


La peau est notre carte d’identité, notre principal capteur d’énergie. Pas moins de cinq millions de cellules sensorielles enregistrent d'innombrables sensations : le froid, le chaud, les textures, la douleur... 


Nous rougissons sous l'effet de la gêne ou du plaisir, et blêmissons parfois de peur.  


Autant d'éléments qu'on préfèrerait souvent dissimuler aux autres... 


La peau est un organe représentant environ deux mètres carrés de surface et 15% de notre poids total.  



3 couches complémentaires la composent :  




    1. L'épiderme, visible à l'œil nu : il se renouvelle tous les vingt-huit jours en moyenne. Il perçoit les sensations, grâce à ses terminaisons nerveuses, et synthétise la vitamine D. L’épiderme nous protège du froid, des rayons du soleil et des agressions extérieures.  




    1. L'hypoderme : il fait office d'isolant thermique et amortit les chocs entre la peau et le squelette.   




    1. Le derme, dont les fibres donnent à la peau sa souplesse et sa fermeté. C'est dans cette zone que prennent naissance les glandes sébacées qui sécrètent le sébum ainsi que les "glandes sudoripales" (qui fabriquent la sueur). 


Un marqueur psychosomatique très puissant


La peau et les émotions sont intimement liées. La peau exprime parfois ce que nous taisons au fond de nous. 


"Être bien dans sa peau" ou "être mal dans sa peau", "sauver sa peau", "risquer sa peau", "faire peau neuve", "avoir la peau dure"… De nombreuses expressions du langage soulignent bien le lien entre la peau et le psychisme, -c'est à dire la santé psychologique-, et la santé de l'organisme à travers l'état de celle-ci. 





Santé et psychisme 



Allergies, démangeaisons, pâleur, rougeurs, sécheresse, boutons, verrues, crevasses, plaies, changements de pigmentation, sueur, déshydratation... Ces troubles cutanés sont des altérations psychosomatiques dont l’origine est un problème psychologique ou émotionnel. 



Nos émotions peuvent ébranler notre système immunitaire et, ainsi, révéler ou aggraver certaines maladies cutanées. Et oui ! Il faut savoir que la peau trahit tous nos états d'âme. Le stress favorise les poussées inflammatoires comme l'herpès, l'eczéma ou encore l'acné. 



De nombreuses études ont établi l’impact de nos émotions sur notre épiderme. Et pour cause, lorsque nous sommes au stade de l’embryon, c’est la même zone qui donne naissance aux cellules de la peau et à celles du cerveau. 



Quand nous sommes tristes ou stressés, notre peau semble être moins brillante, plus sèche, déshydratée et moins radieuse que d’habitude. Or, quand nous allons bien, notre teint semble être en parfaite harmonie. Cela reflète la relation si révélatrice qui existe entre la peau et les émotions. 



On considère que 80% des troubles dermatologiques sont à dominante psychologique. Plus le psychisme est en difficulté, plus la peau et son fonctionnement physiologique sont eux-aussi affectés. 



Le rôle de l'hormone du stress, le cortisol, a été démontré dans l'apparition du psoriasis, de la rosacée, de l'acné ou encore de la dermatite atopique 



Le stress provoque la libération d'hormones et de neuromédiateurs (des substances chimiques qui transmettent des informations entre les cellules) dans le cerveau, le sang et la peau, qui aggravent l'inflammation et la rendent chronique.  




 



Les émotions peuvent révéler ou aggraver des maladies cutanées inflammatoires et immunitaires 
 




Il faut savoir que la maladie a toujours pour cause un blocage d'énergie. 



 





    • Des petits boutons sur le visage ? Nous pouvons avoir peur de perdre notre prestige, parce que nous souffrons d’un complexe d'infériorité ou parce que nous ressentons le besoin d’être protégés. 








    • Sur la tête, c’est couramment le symbole d’un blocage de la créativité ou d’un besoin de changer notre façon de penser et de rompre l’ordre établi. Ces boutons peuvent aussi être liés à la nostalgie d’un passé que nous voulons récupérer ou à des blessures émotionnelles. 



    • L’herpès sur les lèvres et les orgelets sont normalement les signes de nervosité et d’un manque de tranquillité. La peau et les émotions s’unissent pour essayer d’extérioriser notre panique, colère, peur, désespoir ou blindage émotionnel.  



    • Les problèmes de peau sur les pieds reflètent possiblement une insatisfaction par rapport à l’endroit où nous nous trouvons et le besoin de faire des changements. 



    • Sur les bras, les affections cutanées peuvent dénoter un manque de tendresse et une absence de contact émotionnel. Quand elles se produisent dans la zone des mains, le déséquilibre se manifeste entre le fait de donner et de recevoir. 





La peau est donc un excellent indicateur de notre état mental. Pour déterminer et s'assurer qu'une affection de la peau relève du psychosomatisme, on cherchera à établir une relation entre le moment d'apparition de ce problème cutané et un (ou des) évènement(s) ayant pu provoquer des émotions fortes, contrariétés ou mal-être …  



La peau, capteur de notre état mental et émotionnel 



Aussi, il faut savoir qu’une attitude négative peut induire ou augmenter la gravité des troubles cutanés, autant une attitude positive favorise les améliorations.  



Nos pensées, -et les sentiments qu'elles engendrent- modifient le jeu normal des organes par le biais du “système nerveux sympathique” et des sécrétions des glandes endocrines (Une glande endocrine est une structure spécialisée dans la sécrétion d'hormones produits qui sont déversés dans le sang et qui agissent sur le fonctionnement ou le développement des autres organes.). Le SNS agit sur les organes, et notamment la peau, en freinant ou accélérant leur travail. 




Trouver son équilibre intérieur pour avoir une belle peau 



La peau représente un excellent outil de médiation entre notre organisme et son environnement. 



Quand on parle de psychosomatisme, on accepte le fait qu'il y ait un lien entre le corps et l'esprit. Mais on ignore encore trop souvent l'existence d'un corps énergétique et d'un corps spirituel, en plus de son corps physique. 



C'est la combinaison des énergies physiques et mentales, matière + sensations + perceptions +conscience, qui fait de nous un être complet et en bonne santé.