Actualités

Interview Croisée pour l’association Melting Pot Development !

le 09/12/2020

Nubiance au service du cœur

A l’approche des fêtes de fin d’année, nous nous associons à l’association Melting Pot Development, dont l’initiative est d’apporter un changement positif dans le quotidien des orphelins en Afrique.
Nous favorisons l’équité et la diversité car face au sentiment d’exclusion et au repli sur soi, la cohésion sociale est l’affaire de tous !

L’objet de notre collaboration avec Melting Pot Development ?

Reverser 1 euro sur chaque produit vendu à l'association, afin de contribuer au financement d'un arbre de Noël et participer à la joie de cette célébration avec les orphelins au Cameroun.

Ce projet se poursuivra tout le long du mois de Décembre 2020.

Cette semaine, Nubiance est parti à la rencontre de Line Christelle Toto, Linda-Grâce Kouvouama et Pechens Owona membres de l’association Melting Pot.
Elles nous racontent leur histoire, nous dévoilent leurs aspirations et nous expliquent leurs parcours, comment naissent leurs démarches, initiatives et enjeux.

Interview croisée avec Line Christelle TOTO, Linda-Grâce Kouvouama et Pechens Owona; membres de l’association Melting Pot Development.

Line Christelle Toto

Pouvez-vous vous présenter ?

Combien êtes-vous au sein de l’association ?

 Je suis Line Christelle Toto. J’ai 32 ans et actuellement employée en tant que gestionnaire client dans une entreprise en Ile de France. Je suis une grande passionnée de cosmétiques et de maquillage éco-responsables également de développement personnel.

Nous sommes actuellement une vingtaine de membres et de volontaires de divers horizons. 

Quelle a été la genèse de Melting Pot Development ? Pouvez-vous nous expliquer ce qui vous a poussé à vous lancer dans cette aventure humaine ? 

Quelles sont vos principales missions ?

C’est en Octobre 2007 à Lille qu’un groupe d’amis touchés par les conditions de vie de nombreux orphelins en Afrique, décide d’apporter un changement positif dans le quotidien des orphelins.

C’est de cette volonté qu’est née l’association Melting Pot Development. Mon époux est membre de l’association depuis sa création quasiment. Voyant son engagement et son dévouement, j’ai vite attrapé le virus MPD et réussi à amener quelques amis à participer à différentes actions de l’association et à visiter les orphelinats avec nous. 

En tant que membre chargée de projet, mes principales missions sont pour la plupart du temps liées à la mise en place d’un projet depuis sa création jusqu’à son aboutissement pour permettre de collecter des fonds. Ces projets se font par équipes en général. 

Sinon nos missions habituelles sont liées aux visites des orphelinats en général. Ces moments d’échanges nous permettent de toucher du doigt les problématiques rencontrées par ces orphelins et leurs gérants, et surtout de passer des moments formidables et riches en émotion avec les enfants. 

Après plus de 10 ans dans l’action sociale, quels sont vos acquis ? 



    • Le travail en groupe

    • La création, 

    • Le suivi et réalisation d’un projet évènementiel, 

    • Le Contact, qui est plus facile



Quels sont les défis auxquels vous faites face par rapport à vos initiatives ? 

Mobiliser les volontaires. La ressource la plus difficile à avoir dans une association caritative est la ressource humaine. Défis liés à la collecte des fonds et à la recherche de partenaires (sponsors) via les entreprises privées. Ce sont des défis permanents car le sponsor de 2020 n’est peut être pas celui de 2021.

Quelles sont vos valeurs et objectifs ? 

Solidarité / respect / Entraide/ Amitié. 

Comment faites-vous pour trouver des fonds ? 

A travers divers évènements (crowfunding, soirées et apéro solidaires…), les cotisations des membres, les sponsorings des entreprises prêtes à faire des dons... 

Avez-vous une anecdote particulière à nous raconter ? 

Nous organisons tous les ans des évènements socio-culturels, parmi lesquels les road trips, dans le but de faire les visites successives des différents orphelinats que nous subventionnons. Il est arrivé que certains d’entre nous s’endorment de fatigue en plein milieu d’une phrase !

Quelles sont les missions des bénévoles ? 

Donner de son temps et son énergie à la cause / Participer aux différents événements, visites des orphelinats / Participer et réaliser les achats en vivres, jouets et dons / Être force de proposition pour aider l’association à varier ses activités dans le but de contribuer à trouver plus de partenaires et de fonds pour aider les orphelinats que nous visitons 

Comment faire pour parrainer un orphelin ? 

On avait mis en place à l’époque avec 2 Orphelinats un système de mise en relation entre l’orphelin et les futurs parrains. Ceux qui se sont déplacés à travers nos visites bi annuelles en général (arbre de Noël et rentrée scolaire) ont l’occasion de rencontrer les enfants et à travers le/ la responsable de l’orphelinat et du feeling, se rapprocher pour parrainer.

Nous avions aussi mis en place des correspondances entre les enfants et l’association que nous publions sur le site. Ceux qui étaient touchés par les écrits des orphelins pouvaient entrer en contact avec nous depuis le site, et ensuite on servait de relais avec l’enfant via l’orphelinat concerné. (Échanges de mots, dons, contribution à sa scolarité…).

Il existe des dispositifs publics ainsi que des associations qui accomplissent un travail de terrain formidable, sans forcément jouir d’une grande notoriété. 

Combien de jeunes avez-vous secouru depuis la naissance de Melting Pot Development ?

L’action peut être de se regrouper pour constituer un collectif d’associations. 

Et ensuite d’agir ensemble de manière pérenne. Les synergies se sont déjà faites avec d’autres associations concernant Melting Pot Development mais trop souvent ponctuellement. Sans dire qu’on a secouru, ce qui serait un mot trop fort par rapport à nos actions, nous avons suivi depuis notre création une centaine de jeunes (170) répartis sur 4 orphelinats au Cameroun, une pouponnière au Sénégal, et des actions ponctuelles avec les enfants dans la rue au Congo Brazzaville.

Linda-Grâce KOUVOUAMA

Pouvez-vous vous présenter ? 

 Linda KOUVOUAMA, j’ai intégré MPD courant 2010 en tant que Responsable adjointe communication avant d’en devenir la Secrétaire Générale, depuis 2012 à ce jour. MPD est une belle façon de donner un sens supplémentaire à ce que je considère être comme une seconde vie aujourd’hui suite aux guerres civiles auxquelles j’ai eu la bénédiction de survivre.

À quelle tranche d’âge appartiennent les orphelins de l’association ?

Ils sont âgés en moyenne de 5 ans. Nous avons pu rencontrer des enfants en dessous de 2 ans et d’autres de plus de 16 ans (mais ils sont en minorité). La tranche d’âge la plus représentative est celle des 5 à 7 ans environ.

Existe-t-il des politiques publiques et/ou des actions associatives en faveur des orphelins dans les pays où Melting Pot Development mène d’ores et déjà des actions ? 

A quelles difficultés font-elles face ?

Je me pencherai plus sur les actions associatives que sur les projets menés par les institutions publiques des pays où nous opérons. Pour la simple raison que nous avons à ce jour, eu davantage des collaborations avec de nombreuses associations, qu’avec des structures publiques. 

Cela étant dit, que ce soit en France ou dans les pays d’Afrique dans lesquels nous menons des projets, la principale difficulté à laquelle des associations partenaires font face est bien évidemment financière. 

Trouver de quoi financer ses projets est un défi permanent aussi bien pour nous que pour ces associations ; les cotisations des membres, les campagnes de crowfunding ou les appels aux dons, font partie des sources de financement mises en place au sein de ces associations. D’autre part, les associations rencontrées doivent également faire face à la nécessité de pérenniser l’adhésion des membres le plus longtemps possible. Mener des projets associatifs en plus de ses projets personnels et professionnels, constitue également un vrai défi à relever.

À titre personnel, que vous a apporté cette expérience ?

Un rappel permanent que l’entraide est ce qu’il y a de plus enrichissant aussi bien pour la personne qui donne que pour celle qui reçoit.

Comment aidez-vous ces jeunes à se reconstruire ?

En leur consacrant du temps, en les écoutant se confier. On n’a pas la prétention de faire tout ce qu’il faut pour qu’ils « guérissent » de leurs traumatismes ; par contre le temps qu’on passe avec eux, à prendre de leurs nouvelles, à tout simplement s’intéresser à eux, réellement, contribue beaucoup à leur rappeler qu’ils comptent pour nous.

Qu’est-ce qui vous a engagé à lutter pour les plus démunis ? 

Une histoire personnelle : le fait d’avoir survécu à deux guerres civiles et de savoir ce que c’est de ne pas manger de façon équilibrée, de perdre tout ce qu’on possède et de tout recommencer. 

Quelles ont été les actions les plus marquantes depuis la création de l’association ?

Il y en a tellement... Les road trips viennent en premier pour moi. Et toutes les actions de levées de fonds : L’opéra charité, les collaborations avec d’autres structures associatives....

Quel est votre souvenir le plus mémorable depuis la création de l’association ? 

L’accueil des enfants dans les orphelinats et spécialement celui de Dorcas à Tiko; les enfants nous reçoivent toujours avec beaucoup de tendresse et de joie. 

Quel bilan tirez-vous de vos différentes initiatives ? 

Avec les années nous avons développé et amélioré une façon efficace de mener des projets jusqu’au bout. Une vraie méthodologie qui bénéficie aux orphelins. 

D’ailleurs cela nous a également valu de collaborer à maintes reprises avec des entreprises comme Total, Vox Africa.

Pechens OWONA

Si vous aviez un message à faire passer à la diaspora noire ?

 Il n’y a pas de « petite aide », c'est avec un grain de sable que l’on peut faire une plage. Les enfants de la rue ainsi que les orphelinats ont besoin -encore plus cette année 2020- d’une mobilisation (brosses à dents, chaussures, livres…). 

Dès que vous avez l’occasion d’envoyer quelque chose au Cameroun n’hésitez pas ! 

Quel est votre calendrier d’action sur l’année 2021 ? 

Vos futurs projets ? Pour 2021, en plus de nos actons habituelles (arbre de Noël, fête du Nouvel an, journée de la femme, rentrée scolaire) et si le contexte sanitaire nous le permet, nous voulons organiser le ROAD Trip (Tourisme social qui consiste à visiter plusieurs villes du Cameroun et faire dans chacune de ses villes des dons dans les orphelinats)

Quelle est la dimension que vous aimeriez donner à Melting Pot Development à court, moyen et long terme ?

À long terme nous aimerions dynamiser nos actions dans d’autres pays africains, notamment le Sénégal, le Congo et le Gabon.

Comment devenir membre de Melting Pot Development ?

La façon la plus « pratique » est de nous contacter à travers le formulaire en ligne sur notre site. Il va sans dire que nous récoltons le maximum d’informations sur la bonne foi de la personne qui en fait la demande. Travailler avec des enfants implique en effet un certain engagement et des valeurs communes en partage avec le reste des membres de l’association.

Cela peut paraître exigeant, et pour cause, nous le devons aux enfants ; mais c’est surtout par expérience car dans le passé, de nombreuses personnes ont souhaité intégrer l’association, suite à des projets menés en collaboration avec des personnalités. 

L’intérêt de certaines de ces personnes à ce moment-là était plus orienté « people » que projets pour les enfants.

Quelle est la situation des orphelins en Afrique ?

La situation des orphelins en Afrique pour certains est assez précaire du fait du manque de moyens.

A votre avis, faut-il aménager les dispositifs publics existants ou en créer de nouveaux ?

Il faudrait aménager les dispositifs publics existants mais aussi en créer de nouveaux

Un mot de fin pour décrire votre association ? A quoi aspirez-vous ?

Melting Pot Development, comme son nom l'indique, est un brassage de cultures, d’idées, de personnes, d’opinions, de religions pour un seul et même but : le Développement !

Que pouvons-nous vous souhaiter à l’approche de cette nouvelle année 2021 ?

La paix et surtout que la pandémie qui nous a si durement frappée en 2020 ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

Nous remercions chaleureusement Line Christelle, Linda et Pechens pour ce regard croisé sur les conditions des orphelins en Afrique, et au Cameroun plus particulièrement. 

Lien vers le site : https://www.melting-pot-development.com/